Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 08:18

Auteur : Kunzang Choden
Titre : Le Cercle du Karma
Traduit de : l'anglais (Bouthan) par Sophie Bastide-Foltz
Éditeur : Actes Sud
1ère édition : janvier 2007
Nombre de pages : 425
Édition de poche : Babel, janvier 2009
Genre : Quête
Lu : novembre 2009

Ce qu’en dit l’éditeur :

Fille d'un "religieux laïque" et maître ès calligraphie, frustrée d'avoir vu l'accès au savoir réservé, dans la tradition bhoutanaise, aux seuls garçons, la jeune Tsomo, un an après la mort de sa mère bien-aimée, prend prétexte de la nécessité d'aller pieusement célébrer sa mémoire dans un temple éloigné de son village pour quitter sa famille. C'est alors que la jeune fille entame sa longue marche, véritable odyssée qui la mène de son village près de Thimphu, la capitale du Bhoutan, à Kalimpong en Inde et jusqu'à Bodh Gaya, haut lieu du bouddhisme. Dans ce voyage, solitaire, qui est celui de toute une vie, une femme en quête de la sagesse promise par les enseignements du Bouddha part à la découverte de sa force intérieure et traverse d'innombrables épreuves jusqu'à ce que s'accomplisse enfin la métamorphose qui la fait accéder à la vérité si longtemps recherchée... Premier roman en provenance du Bhoutan, un pays longtemps "interdit", ce foisonnant récit initiatique est une invitation à voyager au cœur d'une culture profondément méconnue. Brossant, à travers son attachante héroïne, le portrait d'une génération de femmes-pionnières prenant en main leur destin, Kunzang Choden offre, sur son pays, des aperçus inédits et particulièrement audacieux s'agissant d'un royaume réputé pour sa fermeture, car abordés avec une simplicité et une franchise - voire, parfois, un humour - qui ne cessent de surprendre.

Ce que j’en dis :
Avec Le cercle du karma nous faisons connaissance avec un très beau personnage de femme, depuis son enfance au Bhoutan, jusqu'à la  fin de sa vie.
C'est toute la place de la femme dans ces sociétés qui se dévoile ici. Ce n'est que par son courage et sa ténacité que Tsomo réussit à prendre sa vie en main, mais son chemin est semé d'embuches et d'épreuves. L'autre intérêt de cette histoire est de nous faire partager la vie quotidienne des plus humbles, des gens portés par leur religion et leurs croyances qui vivent souvent dans des conditions difficiles.
Par contre, j'y ai découvert une plus grande liberté dans les relations amoureuses. À la campagne, pendant l'enfance de Tsomo, chacun choisi son amoureux, les familles interviennent beaucoup moins, et le mariage est souvent décidé lorsque la jeune fille est enceinte.



 



Partager cet article
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 13:49

Auteur : Rong Jiang
Titre :  Le Totem du loup
Traduit du
: chinois par Yan Hansheng et Lisa Carducci. Édition établie par Boris Martin
Éditeur : Bourin éditeur
1ère édition : janvier 2008
Nombre de pages : 576
Édition de poche :Livre de poche N°31280,  mars 2009,
634 p.
Lu : août 2009


Ce que j’en dis :
En 1967, Chen Zhen jeune étudiant chinois est envoyé travailler en Mongolie. Là, il découvre un peuple et son mode de vie. Au contact d'un ancien, Bilig, et de sa famille il apprend à connaître ce peuple. Chen Zhen ne tarde pas à être conquis par ces Mongols qui mènent une vie difficile mais toujours en harmonie avec la nature qui les entoure, notamment avec le loup, à la fois ennemi et protecteur de la steppe.
Mais nous sommes en 1967, la révolution culturelle souhaite balayer toutes les coutumes, et les représentants de l'état veulent supprimer les loups sans écouter la voix de Bilig qui parle d'équilibre.
De son côté Chen Zhen a un rêve : approcher un loup pour mieux le connaître. À partir de là il n'a de cesse de mettre tout en œuvre pour trouver un louveteau, sans s'occuper des mises en garde des anciens.
Le Totem du loup nous offre une vision "positive" de l'envoi des jeunes instruits à la campagne, n'oublions pas que le livre a été publié en Chine, cependant il pointe aussi les excès de l'administration chinoise responsable de la mort de la steppe et d'un mode de vie.
Pourtant Chen Zhen parle de ce que Khrouchtchev a fait au Kazakhstan. En cassant le mode de vie nomade au profit q'un développement agraire et industriel, il a fait de la steppe un désert. Mais les erreurs du voisin Russe sont reproduites par les Chinois en Mongolie.
En cela, c’est un livre emprunt de nostalgie, qui nous parle de la folie destructrice des hommes.


Infos, infos ...

Jean-Jacques Annaud adaptera "Le totem du loup" en Chine.Le  réalisateur français a dévoilé à Pékin son projet d'adapter le best-seller chinois de ces dernières années sur grand écran. Tournage prévu en 2011.

D'autres infos sur Allociné.

Pour aller plus loin
Pourquoi ne pas lire Balzac et la petite tailleuse chinoise, vision plus douloureuse de l'envoi des jeunes instruits à la campagne, et voir le film que Dai Sijie a réalisé à partir de son roman.
Ou encore découvrir La Patrouille sauvage, sur la disparition des antilopes au Tibet.

Partager cet article
Repost0

Présentation

Bienvenue

Bienvenue sur le bloc-notes.
Vous y trouverez mes avis de lectrice, je reprends "en douceur" mes notes de lecture.
Et je vais essayer de publier des articles sur mes lectures pendant ma "pause blog", mais comme je souhaite les avoir à peu près dans l'ordre de lecture, ils vont apparaître progressivement entre mai 2008 et septembre 2009.
Bonne visite à tous !

Index des auteurs
Index des titres

Recherche

.

© pour la majorité des images : Amazon.fr, bibliosurf.com et Allociné.fr

Archives

.

Mon profil sur Babelio.com